Ici, pas de spectaculaire.

Parce que j’ai dû me justifier auprès d’un client mécontent qui avait sans doute mal compris le but de ma venue, j’ai eu envie de faire un petit papier concernant ma façon de travailler, afin d’évoluer en toute transparence et honnêteté vis à vis de toute personne qui souhaiterait travailler avec moi.

 

Posons le contexte

Depuis quelques années, j’ai choisi de prendre un grand virage dans mon approche du Chien et donc dans ma façon de travailler à ses côtés mais aussi auprès de mes clients.
 
Aujourd’hui, je ne cautionne plus les sports canins, les jeux de lancés et/ou d’excitation, la sur excitation en générale et je cherche à toujours privilégier, entretenir, créer, renforcer le relationnel avec le Chien.
Ca, c’est pour poser le contexte.
 
Mon objectif aujourd’hui, lorsque je me déplace chez mes clients ou qu’ils viennent à ma rencontre avec leur chien, c’est de les rencontrer, tous les deux. D’apprendre à les connaître un peu, de les découvrir dans leur quotidien, leur contexte de vie, leur mode de fonctionnement, leurs interactions. Je cherche à observer comment ils vivent l’un avec l’autre et si des déséquilibres sont présents dans cette cohabitation. Si c’est le cas, nous allons alors travailler, main dans la main, afin de ré-harmoniser tout cela. Si mes clients font face à des problématiques, nous allons bien sûr les aborder et les décortiquer pour ensuite chercher à les solutionner, le tout dans le respect de chacun. Et le respect de l’humain me semble tout aussi important que celui du chien, je tiens à le préciser. Je vais d’ailleurs entamer un nouveau chapitre dans ma formation concernant la psychologie, la pédagogie… je ne sais pas encore exactement quelle sera la voie mais, clairement, je vais l’emprunter dans les années à venir !

 

 

 

Doit on être prêt à tout ?

Et il y’a un point qui est fondamental dans tout ce processus : c’est le temps.
 
Oui car, pour aller avec mes choix éducatifs et mes convictions qui peuvent parfois sembler bizarre à certaines personnes (professionnels canins compris !), j’ai également fais le choix de ne pas travailler avec des artifices tels que la nourriture ou les jouets. Du coup, parfois, c’est sûr, on peut aller moins vite que si on sortait un morceau de saucisse et un clicker. Je le sais puisque j’ai aussi travaillé comme ca, dans le passé.
Mais, aujourd’hui, j’ai fini de donner dans le spectaculaire.
 
Aujourd’hui, ce que je cherche, ce n’est pas le résultat à tous prix et, surtout, à toute vitesse. Ce que je cherche, c’est une réelle compréhension, de part et d’autre du binôme que j’accompagne. A quoi bon faire faire quelque chose à l’un des deux, s’il n’en comprend pas les tenants et les aboutissants ? Cet apprentissage sera-t-il réellement pérenne dans le temps ? Sera-t-il gage de confiance entre les deux protagonistes ?
 
Aujourd’hui, je prends le temps de comprendre l’humain autant que le chien et de trouver des modes de communication qui seront aussi clairs pour l’un que pour l’autre, sans forcément qu’ils soient rapides.
Parfois, les changements sont impressionnants et interviennent très rapidement après le ou les premiers rendez vous. Et parfois, il faut plusieurs semaines, plusieurs mois avant de les voir se profiler… en fait, ils arrivent toujours mais il faut développer sa sensibilité pour accueillir les plus subtiles avec autant de joies et de reconnaissances que ceux qui font du bruit sur leur passage.

 

 

Bref, vous l’aurez compris, aujourd’hui, je ne suis plus prête à tout pour satisfaire mes clients.
 
Je gagne moins de sous, je conquis moins les cœurs, notamment de ceux en quête de contrôle ou d’autosatisfaction. Mais j’ai choisi d’être réellement cohérente avec mes valeurs et mes convictions profondes, de n’être accompagnée que par des humains prêts à me faire confiance et à s’investir à long terme auprès de leur chien. Pas seulement parce qu’un petit truc les embête un peu et qu’ils voudraient que ca soit modifié dans les plus brefs délais mais parce qu’ils ont envie d’aller à la rencontre de leur chien, de la culture même du Chien et de bien vivre avec lui.
 
Pour tout le reste, il y’a le théâtre, le cirque, le cinéma mais, chez moi, pas de spectaculaire, j’aime trop les chiens pour ça.

Nos autres sites

Equi Faculty - L'école qui a du crin

Forma Zoo

Les Animo de Magno

consectetur sem, libero. leo. Praesent nunc tristique venenatis lectus